La douleur chronique

Les mots des maux sur la douleur chronique

Les mots des maux sur la douleur chronique -
Pocket

Last Updated on

Comment mettre des mots sur les maux qu’engendre la douleur chronique?. Cela n’est pas toujours simples de pouvoir parler de la douleur avec de simples mots et pourtant cela est important afin de se faire comprendre

Les mots des maux de la douleur chronique: 

La douleur a suscité un vocabulaire particulièrement riche pour la décrire, tant chez les patients que chez les médecins. Il est important de bien qualifier cette précision dans les échelles d’évaluation qualitative de la douleur, telle que l’échelle QDSA (questionnaire de la douleur de l’hôpital Saint Antoine )  


Quelques termes choisis :

Douleur déchirante : douleur qui évoque l’arrachement de tissus
Douleur diffuse : douleur dont le point d’origine est difficile à situer
Douleur erratique : douleur qui change souvent de place.
Douleur exquise : douleur vive et très localisée, généralement provoquée par la pression 
Douleur fulgurante : douleur très intense qui fait penser à un éclair
Douleur irradiante : douleur qui diffuse en rayons à partir d’un point de plus forte intensité
Douleur lancinante : douleur ressentie sous forme d’élancements aigus.
Douleur pongitive : douleur semblable à celle que provoquerait une pointe en pénétrant profondément 
Douleur pulsatile : douleur rythmique qui bat comme le pouls 
Douleur sourde : douleur peu prononcée qui ne se manifeste pas nettement. 
Douleur térébrante : douleur semblable à celle que provoquerait un objet en pénétrant dans le corps. 
Douleur vive : douleur aiguë soudaine et forte. Les douleurs aiguës se caractérisent par un début soudain et une durée limitée. Les douleurs chroniques durent plus de trois à six mois, de façon continue ou intermittente 

L’importance des signes non ­verbaux:

De nombreuses raisons peuvent conduire un adulte douloureux à minimiser le récit de sa
souffrance. L’appartenance à une culture non occidentale, le fait de parler une langue
maternelle différente du français ou les croyances religieuses peuvent conduire à bien
des malentendus. L’éducation peut pousser certaines personnes à endurer leur souffrance, à ne pas se plaindre. en la matière , les hommes se comportent souvent
différemment des femmes, en n’évoquant que tardivement un syndrome douloureux, ou en ne parlant pas de certaines douleurs (liées à l’appareil génital, par exemple).  
L’anxiété et l’état dépressif associé à des douleurs répétées ou chroniques, peuvent aussi entraîner un repli sur soi ou l’appréhension d’avoir une maladie grave qui conduisent à une expression verbale modérée ou absente. C’est pourquoi les professionnels de santé prêtent attention à d’autres formes d’expression, non verbales, de la douleur. 

Les mimiques du visage sont importantes : elles viennent souligner les manifestations douloureuses. 

De la même manière, les postures dites antalgiques (qui soulagent la douleur), les
altérations de la démarche (boitements), l’utilisation préférentielle d’un membre pour les gestes quotidiens (se servir toujours d’une seule main) sont des bons indicateurs d’une douleur qui persiste  

Enfin, les modifications de l’humeur sont également très indicatives: agressivité, tristesse, apathie, repli sur soi, tendance dépressive, fatigue, etc.
L’expression exacerbée de la douleur est une autre possibilité.
Entre exagération verbale et expression corporelle exubérante, elle vient souvent souligner un besoin d’attirer l’attention, d’être entouré et de se placer au centre des
préoccupations de l’entourage. Dans certains cas extrêmes, la sensation douloureuse est entretenue par un seul psychisme, alors même que la cause physique a été traitée et guérie. 
L’expression de la douleur chez l’adulte ne se limite donc pas à la parole. La communication non verbale a toute son importance et doit être observée attentivement par l’entourage et les professionnels de la santé

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

As you found this post useful...

Follow us on social media!

Pocket