Pocket

Last Updated on

Douleur chronique, SDRC dans les statistiques de morbidité & mortalité
5 (100%) 1 vote[s]

Dans un précédent post, je vous annonçais la liste CIM-11 pour les statistiques de mortalité & de morbidité reconnue par l’OMS. La douleur chronique concernant les maladies du système nerveux est 8 ème sur une liste de 25. Et le SDRC fait parti de la liste des maladies du système nerveux (je ne me suis pas battue en vains pendant 7 ans, je vais peut-être refaire une association sur le SDRC, afin de le faire reconnaître en France

Morbidité, mortalité

Que le SDRC qui fait parti des maladies neurologiques et qui engendre énormément de douleurs chroniques qui  soit enfin reconnu dans les statistiques de morbidité & de mortalité équivaut à une avancée majeure pour la reconnaissance de ce syndrome. Ce qui démontre bien que la douleur chronique est une maladie à part entière et non pas de simples symptômes comme le sous-entend certains professionnels

Nous sommes quand même avant les maladies  du système circulatoire (cardiaque, hypertension…), maladies du système respiratoire, digestif.

J’espère que cela va faire bouger l’HAS, le ministère de la santé et qu’ils vont enfin se décider à mettre en place des campagnes sur la douleur chronique. Considérer cette dernière comme une urgence de santé publique. Que le SDRC va être enfin reconnu et changer ainsi les mentalité envers ce syndrome, que les bonnes informations vont-être aussi donner.

Exemples:

SDRC 1= algodystrophie

SDRC 2 = algoneurodystrophie

Piqûre de rappelle des chiffres des douloureux chroniques en France:

 

Près de 20 millions parmi les Français adultes souffrent de douleurs chroniques rebelles aux traitements. L’Académie de médecine met en garde, lundi 15 octobre, dans un rapport rendu public, sur leur prise en charge au sein des 273 centres de la douleur qu’elle estime menacés. Les malades consultent essentiellement pour des lombalgies et sciatiques (26 %), des douleurs neuropathiques (19 %), des douleurs cancéreuses (17 %), des céphalées et migraines (12 %), et des fibromyalgies (10 %), plus les autres pathologies qui ne sont pas inclues dans les statistiques .

273 centres anti-douleur (qui ferment les uns après les autres) qui prennent en charge 5000 patients douloureux chroniques. Faites le calcul et vous allez voir le nombre impressionnant de patients douloureux chroniques qui restent sans aucune prise en charge ou alors minime. Je ne parle pas des patients atteints de SDRC ou la prise en charge est quasi-inexistante

A part shooter les patients, rien n’est vraiment proposé, alors que des alternatives existent afin de soulager les douleurs. Je l’ai déjà écris sur un article précédent  ou j’alerté sur le fait que les patients SDRC étaient des drogués, mais cela vaut aussi pour tous les douloureux chroniques Français

1 ère victoire:

Cette reconnaissance est une première victoire, certes il y a encore du chemin à parcourir afin que l’HAS, CPAM, MDPH considèrent mieux les douloureux chroniques comme les patients atteints de SDRC

La reconnaissance des patients atteints de SDRC est quasi-nulle, alors que nous faisons partis des statistiques de morbidité & de mortalité de l’OMS et surtout que nous sommes en haut de la liste

Quand vous voyez que j’ai du annuler mon projet de clinique paramédicale sur la douleur chronique avec l’ETP, car l’ARS qui normalement au vue d’un décret doit vous accompagner dans l’élaboration d’un projet et qui là refuse de le faire!!

 

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Pocket
error: contenu protégé !!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :