Last Updated on

Rate this post

Les nerfs jouent un grand rôle dans le fonctionnement de notre corps, mais aussi dans la perception de la douleur.

C’est notre cerveau qui coordonne tout cela en envoyant des messages à notre corps. Voilà pourquoi: “le fameux c’est dans votre tête”, cela est vrai puisque le cerveau est le chef d’orchestre et qu’il se trouve dans notre tête

 

Cela pourra faire l’objet d’un atelier pour les patients

 

A quoi servent les nerfs?

Ils sont le principal lin de connexion entre le cerveau (d’où le fameux “c’est dans votre tête”  puisque c’est le cerveau qui envoie les messages de la douleur à notre corps).

Petites explications:

Le rôle du cerveau:

Le cerveau est l’organe qui contrôle TOUT dans votre corps. Il envoie des messages pour permettre les activités
de l’organisme : respirer, bouger, parler
C’est aussi la source de l’imagination, des émotions et de la mémoire. Il
prend la forme d’une grosse boule, divisée en 2 : les hémisphères.

Le cerveau possède 3 grandes parties ayant des fonctions différentes:

  • Les hémisphères cérébraux : Ils sont liés et agissent ensemble mais chacun contrôle sa propre
    zone du corps. En fait, un hémisphère agit sur le côté du corps qui lui est opposé. Par exemple, c’est l’hémisphère droit qui fait bouger la main gauche ! Les hémisphères contrôlent aussi la mémoire et les pensées.
  • Le tronc cérébral : Il organise la circulation des messages entre le cerveau et le corps. Respirer, digérer, faire circuler le sang, transpirer, il s’en charge s’en même que vous y pensiez !
  • Le cervelet : voici la partie du cerveau qui gère votre coordination et vos mouvements. Sans lui on ne pourrait pas faire de vélo, ni même marcher !
  • Le cerveau est aussi parcouru par les artères qui lui apportent de l’oxygène et des nerfs qui transportent les informations. Ils sont aussi présents dans tout le corps

LES NERFS, MESSAGERS DU CERVEAU:


Les nerfs aident le cerveau à recevoir et envoyer les « messages » venant de tout le corps ! Ils travaillent à une vitesse record : moins d’un dixième de seconde ! Le cerveau est directement lié à la moelle épinière. C’est un gros cordon long de 45 cm, placé dans la colonne vertébrale. Il est relié à la plupart des nerfs du corps !
Nous possédons des nerfs un peu partout sur nos membres. Ils forment le système nerveux périphérique. Il permet au cerveau de faire bouger nos mains, nos jambes, nos doigts… C’est aussi 
 l ui qui envoient les informations au cerveau, par exemple ce que l’on voit grâce au nerf optique. Les nerfs sont composés de petites cellules appelées neurones.

  • Les nerfs sont le principal lien de connexions entre le cerveau et le reste du corps humain. La fonction d’un nerf est de transmettre un signal, ou stimulus, d’un tissu à un autre. Ce message nerveux est de nature électrique.
  • Soit ils transmettent des informations au cerveau (nerfs sensitifs), soit le cerveau envoie des informations (nerfs moteurs). Certains nerfs peuvent être mixtes, constitués à la fois de fibres sensorielles et motrices.

 

Le système nerveux:

Le système nerveux forme dans l’organisme un réseau de communication qui permet à la fois :
• De recueillir des informations en provenance de l’environnement et des structures internes et de convoyer les messages vers les centres.
• D’intégrer et éventuellement de mettre en mémoire ces informations au niveau des centres.
• D’élaborer des décisions et de propager des messages efférents correspondant vers la  périphérie pour générer des actions appropriées.

L’activité des récepteurs sensoriels, dispersés ou groupés en organes des sens, est déclenchée par un stimulus spécifique, provoquant la naissance de messages nerveux.
La propagation des messages nerveux vers le cerveau se fait le long de  fibres nerveuses en relation avec les récepteurs sensoriels.
La perception de l’environnement et la commande motrice sont des phénomènes cérébraux, elles s’élaborent au niveau du cortex cérébral.
Elles mettent en jeu des aires cérébrales localisées, ou aboutissent et d’ou partent les messages nerveux.
Elles supposent des communications entre les différentes régions du cerveau et la mise en jeu de la mémoire.
Les organes effecteurs reçoivent des messages nerveux venant du cerveau, la propagation des messages nerveux se fait le long de fibres nerveuses en relation avec des aires spécialisées du cortex cérébral.

 

Le système nerveux central:

Il comprend le cerveau et la moelle épinière, un cordon de nerfs d’environ 45 cm de long qui courent au centre de la colonne vertébrale. C’est l’unique « route » que peuvent emprunter les signaux nerveux circulant entre le cerveau et le corps. Le système nerveux central commande environ 650 muscles du corps !

Il arrive que la moelle épinière fonctionne de façon autonome, c’est-à-dire indépendamment du cerveau. Elle envoie alors des ordres dits « réflexes » aux muscles. C’est ce qui se passe, par exemple, quand la main s’approche d’une source de chaleur. Avant même que le cerveau ait pu analyser la situation, la moelle épinière ordonne à la main de se retirer.

 

2. Le système nerveux périphérique

Ce système périphérique au SNC est constitué de fibres nerveuses qui peuvent être classées selon leur fonction.

Ainsi, nous avons selon cette classification :

Les fibres afférentes

Les fibres afférentes qui reçoivent des stimuli (sing. : stimulus) par leurs récepteurs sensoriels et qui transmettent les informations perçues au SNC via les nerfs sensoriels pour qu’elles soient traitées.

Les fibres afférentes sont de deux sortes :

  • somatiques si elles sont rattachées aux récepteurs sensitifs de la peau, des muscles et des articulations ;
  • viscérales lorsqu’elles sont en lien avec les viscères.

Il existe trois types de récepteurs sensoriels : l’extéroception, la proprioception et la viscéroception.
La somesthésie, qui correspond à la sensibilité générale du corps, autrement dit du somatique, est constituée de l’extéroréception et de la proprioception.
L’extéroréception est l’ensemble des récepteurs de la surface du corps et des sensations distales comme la vue ou l’ouïe.
Tandis que la proprioception se réfère à la posture du corps dans l’espace (oreille interne, muscle, articulation, etc).
Les viscéroceptions sont les récepteurs sensoriels des viscères et des sensations internes du corps: muscles lisses, système digestif, etc.

Les fibres efférentes

Les fibres efférentes partent quant à elles du SNC pour acheminer une commande de fonction aux organes ou aux muscles.
Ces commandes sont régulées par un système de rétroaction (ou feedback) permettant au SNC d’être informé du nouvel état de l’organe ou du muscle en question.

Fibres afférentes (sensation)Fibres efférentes (réponse)
S.N. somatiqueFibres somatiques acheminant l’information de la somesthésieFibres motrices activant les muscles squelettiques
S.N. autonomeFibres viscérales acheminant l’information de la viscéroceptionFibres végétatives activant les glandes, les muscles lisses et le muscle cardiaqu

Le système nerveux somatique est rattaché aux mouvements et à la posture, mais aussi à l’ensemble des relations entre le corps et l’environnement extérieur.

Le système nerveux autonome est également appelé végétatif ou neuro-végétatif. Son nom vient du fait qu’il fonctionne indépendamment de la volonté et de l’attention consciente. En d’autre terme, on n’a pas besoin d’être constamment attentif au souffle pour pouvoir respirer !
Il est constitué de deux sous-systèmes complémentaires, le sympathique et le parasympathique.

Le système nerveux sympathique active et mobilise les viscères alors que le système nerveux parasympathique les inhibe et les met au repos. Les effets de ces systèmes sont multiples. En voici quelques exemples :

Effets du système sympathiqueEffets du système parasympathique
ŒilDilatation de la pupilleContraction de la pupille
Muscle cardiaqueAugmentation de sa fréquenceDiminution de sa fréquence
Muscles sphinctériensContractionRelâchement
Salives, larmes, urineDiminution des sécrétionsAugmentation des sécrétions
Hormones principalement associéesNoradrénalineAcétylcholine

 

Savoir si on souffre de douleurs neuropathiques:

Voici un questionnaire qui peut vous aider à savoir si vous souffrez de douleurs neuropathiques

douleur_neuropat_DN4

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Pocket
error: Content is protected !!

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :