Blog

4 ingrédients pour s’en sortir: volonté, ténacité, le caractère & le moral

Pocket

Last Updated on

A ce jour, je ne me considère plus comme une douloureuse chronique, je m’en suis sortie grâce à mes ingrédients: le moral, la volonté, la ténacité, mon sacré caractère et surtout je n’attends rien de personne. Je ne lâche rien afin d’y arriver, même si quelques douleurs persistent, je sais qu’elles ne seront que temporaires. Il faut savoir se remettre en question afin d’avancer et surtout ne pas vivre pour les autres, mais pour soi. Savoir affronter ses propres peurs, c’est se permettre d’avancer.

Mes ingrédients détaillés:

Afin de briser les chaines, il faut s’avoir devenir libre

Le moral:

Je l’ai toujours gardé, malgré ce que la vie m’a fait traversé: burn-out, le SDRC, la méchanceté des êtres humains (insultes, méchanceté gratuite, et j’en passe)

Malgré tout, j’ai gardé la tête haute. Certes il y a eut des hauts & des bas, mais j’ai su me remettre en question. Toujours chercher ce que le négatif pouvait m’apporter de positif dans ma vie. J’ai toujours su que quoiqu’il arrive, il existe toujours des solutions, même si cela nous semble improbable.

J’ai avancé malgré mes peurs (que j’ai su apprivoiser), mes doutes (il en persiste encore, mais je me soigne) 

Volonté:

J’ai toujours eu une volonté de me sortir de mes problèmes .Quand la maladie s’est déclenchée une deuxième fois, la première chose que je me suis dite: “la maladie ne prendra jamais le dessus sur moi”

J’ai tout fait, pour que je reste maître de la situation sans contrôler ou me battre contre la maladie. Non, j’ai tout simplement accepté la cohabitation avec elle, le temps que je l’apprivoise et qu’elle n’arrive plus à faire partie de ma vie.

Pour cela, je ne suis pas restée inerte, à attendre que l’on m’aide, qu’on m’apporte tout sur un plateau d’argent, non je me suis battue, j’ai été tenace.

La ténacité:

Le SDRC, ce n’est tout sauf un syndrome anodin (si vous voulez en savoir, parcourez les articles sur le SDRC , que vous trouverez sur le site )

Et pourtant, malgré les douleurs, j’ai avancé et surtout, j’ai mis en place beaucoup de choses: une association sur le SDRC (qu’aujourd’hui j’ai dissous ) ou j’avais mis en place une permanence téléphonique (je répondais aux autres patients, malgré ma propre douleur), des événements…..j’ai fais cela seule

J’ai repris mes études! D.U. d’E.T.P., je montais 2 jours/mois à Paris: tout en étant malade

J’ai connu le RSA, le refus de la CPAM & MDPH et malgré cela, j’ai toujours gardé une persévérance, une force de travail, une persévérance à toute épreuve.

Je dois tout cela à la force de on caractère

Mon caractère:

Je ne suis pas une personne qui fait de la lèche. Bien au contraire, on m’a toujours reproché mon côté atypique, mais le fait aussi que je ne rentre pas dans le moule, ni dans les cases.

Cette force, je le dois aux différents aléas de la vie, aux épreuves qui se sont mises sur ma route: elles m’ont rendu beaucoup plus forte

Le soucis à force de se battre toujours seule, on a tendance à vouloir tout faire seule et cela joue contre vous, cela vous rends plus vulnérable. Et quelque part, les gens profitent de vous, vous devenez à vos dépens: leurs esclaves. Ils attendent tout de vous et ne veulent rien faire, ni bouger le petit doigt. A force vous fatiguez et cela peu jouer contre votre santé.

Prendre conscience de se problème et surtout se poser les bonnes questions, afin de rester en phase avec soi-même, avec ce que l’on est et surtout pas ce que les autres aimeraient ce que vous soyez. Votre vie vous appartient, à eux de s’en sortir par eux-mêmes. Prendre conscience que les problèmes des autres ne sont pas les nôtres. 

J’ai appris à me connaître a me connaître afin de savoir mes faiblesses, mais aussi ma force. Ma force de caractère ne doit porter en aucun cas, le fardeau des autres, c’est en étant bien et surtout moi-même, qu’indirectement j’aiderai les autres. Mais certainement pas, en faisant tout à leur place.

La toxicité:

Depuis que j’ai enlevé tout ce qui était toxique pour mon épanouissement personnel, mon bien-être. C’est à partir de ce moment- là que les choses ont évolué positivement.

Il m’a fallu du temps, du cheminement afin de comprendre ce qui m’empêchait d’avancer dans ma vie. Certaines décisions n’ont pas été simple à prendre, surtout quand c’est vous qui l’avez créé, que vous avez investit 7 années de votre vie. Prendre la décision de dissoudre l’association n’a pas été simple, mais en réfléchissant, je voyais que je n’étais plus en phase avec le pourquoi je l’avais créé. J’avais de plus en plus l’impression, qu’elle me bloquait dans l’avancement de ma vie, j’avais du mal à tourner la page, à laisser couler tout le négatif de cette expérience avec les patients: manque de mobilisation, insultes, pour eux je n’en faisais jamais assez, que je pourrai un peu plus m’investir….Et eux que faisaient-ils?: RIEN  

Depuis que j’ai fais les démarches pour la dissoudre: 

  • J’ai retrouvé du travail
  • Certaines douleurs commencent à disparaître, car j’étais trop en stress
  • Je commence petit à petit à enfin tourner la page, à retrouver une tranquillité d’esprit
  • Je me sens comme libérée

Le côté positif de l’association:

  • Cela m’a rendu plus forte
  • J’ai connu un monde que je ne connaissais pas
  • J’ai pris plus confiance en moi
  • Cela a encore plus renforcé mon caractère atypique et le fait de ne pas rentrer dans un moule.
  • J’ai avancé malgré mes peurs

Mes combats:

Je les continuerai, mais différemment, je le ferai en passant avant tout à moi, avant de penser aux autres.

Conclusion:

Nous pouvons tous y arriver, en se remettant en question et pour cela il faut savoir se poser les bonnes. C’est aussi accepter le changements (j’ai déjà écris un article la dessus: cf: rien n’est figé dans la vie)

Ne pas avoir peur de prendre des décisions, même si cela ne convient pas aux autres: c’est votre vie, non la leurs.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

As you found this post useful...

Follow us on social media!

Pocket