Syndrome de Reye

Pocket

Le syndrome de Reye est un syndrome potentiellement mortel qui entraîne de nombreux effets nocifs à divers organes, en particulier le cerveau et le foie.

Celui-ci doit son nom au Dr R. Douglas Reye, qui co-publia en 1963 (avec le Dr George Johnson) la première étude sur le syndrome, mais la maladie fut pour la première fois décrite en tant que telle en 1929.

Symptômes

Les symptômes du syndrome de Reye sont principalement des vomissements, avec ou sans signes de déshydratation, une encéphalopathie chez un patient apyrétique avec ou sans ictère, et une hépatomégalie chez 50 % des patients.

Lovejoy a décrit initialement 5 stades cliniques à la maladie, de I à V1, Hurwitz modifia cette classification en ajoutant un stade asymptomatique 0 (stade 0-5). Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) utilisent la classification de Hurwitz en y ajoutant le stade 6. Voici la classification utilisée le plus souvent2 :

  • Stade 0 : Phase d’alerte, histoire de la maladie et résultats biologiques évocateurs d’un syndrome de Reye, pas de manifestation clinique ;
  • Stade 1 : Vomissement ou nausées persistantes, somnolence, léthargie. Les enfants de moins de 2 ans pouvant ne présenter qu’une diarrhée ou une hyperventilation ;
  • Stade 2 : Hyperactivité, irritabilité, combativité, désorientation, délirium, tachycardie, hyperventilation, mydriase, réflexes ostéotendineux (ROT) vifs, signe de Babinski positif, réponse appropriée au stimuli nociceptifs ;
  • Stade 3 : Coma, décortication, réponse inappropriée aux stimuli nociceptifs ;
  • Stade 4 : Coma profond, décérébration, mydriase non réactive, perte des réflexes oculo vestibulaires ;
  • Stade 5 : Paralysie flasque, abolition des réflexes ostéotendineux, pas de réponse pupillaire, arrêt respiratoire ;
  • Stade 6 : Patients ne pouvant être classés ailleurs car ayant reçu du curare ou des produits altérant la conscience.

Un diagnostic précoce est vital, autrement la mort ou d’autres atteintes cérébrales graves peuvent se présenter.

Pocket

Laisser un commentaire