Blog

Devenir collaborateurs, partenaires pour un projet unique

Devenir collaborateurs, partenaires pour un projet unique
Pocket

Last Updated on

Le projet de la clinique paramédicale sur la douleur chronique est unique en France. Alors n’hésitez pas à devenir des collaborateurs actifs, à aider dans la mise en place du projet. C’est tout aussi enrichissant de participer à l’élaboration du projet, que d’y travailler par la suite. Vous pourrez dire, j’ai aidé à la création de ce projet. Etre partenaire est tout aussi passionnant. 

La douleur se définit comme «une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée à une lésion tissulaire existante ou potentielle ou décrite en terme d’une telle lésion». Cette définition souligne la grande variabilité qui peut exister entre les personnes dans la perception et l’expression de la douleur face à une même stimulation douloureuse.
Par sa nature subjective, dépourvue de marqueur biologique, échappant à toute imagerie conventionnelle, la douleur a longtemps été sous-estimée . Prendre en charge la douleur nécessite d’entendre la plainte de la personne, d’admettre la réalité de la douleur, d’évaluer cette douleur, de connaître les moyens de son soulagement en considérant la personne dans sa globalité.

 

Présentation du projet de la clinique:

  1. Le Réseau de la douleur chronique s’adresse aux personnes atteintes de douleurs chroniques quelque soit la pathologie . Sa vocation est d’accompagner le patient à mieux vivre sa maladie, ses douleurs, en lui proposant un parcours de soins adapté et personnalisé en liaison avec le médecin traitant. L’objectif est de réduire les risques de développer des complications.
  2. Équipe pluridisciplinaire, piloté par une patiente experte de formation infirmière avec un D.U. d’éducation thérapeutique du patient
  3. Étudier et mettre en place toute action ayant pour but d’améliorer:
  • la santé
  • la prévention
  • la coordination des soins
  • le maintien à domicile
  • La communication entre les différents intervenants du patient

Cela se fera en ambulatoire, 100% ETP, il y aura aussi des soins de 1er recours

Collaborateurs & partenariats:

Le projet va se faire grâce à la coopération de différents professionnels de la santé, paramédicaux et au moins un médecin. Mais aussi avec des partenariats,tel que: des communes, des entreprises dans la santé ou pas, l’ARS, CPAM, mutuelles….

 

Le programme portera sur la prise en charge de la douleur chronique

Ces priorités s’articulent autour de cinq objectifs :

  • associer les usagers par une meilleure information ;
  • améliorer la prise en charge de la personne souffrant de douleurs chroniques grâce à l’ETP
  • améliorer l’information et la formation des personnels de santé ;
  • améliorer l’information et la formation des patients
  • amener les établissements de santé à s’engager dans un programme de réseau avec la clinique;
  • renforcer le rôle infirmier notamment dans la prise en charge de la douleur chronique.

L’amélioration de la qualité des soins

La prise en charge globale de la douleur de la personne constitue un des indicateurs de la qualité des soins. Le manuel d’accréditation, dans la référence OPC relative aux besoins spécifiques des personnes malades, inscrit la recherche, la prévention et la prise en charge de la douleur aiguë et chronique comme un des objectifs à atteindre pour satisfaire cette exigence.

Le rôle de la clinique:

 Son projet :

Un programme d’actions visant à améliorer la prise en charge de la douleur des personnes qu’elle accueille. 

Une stratégie cohérente:

L’élaboration d’un programme d’amélioration de la prise en charge de la douleur différemment

Une démarche fédératrice et un travail en réseau à développer:

La participation des établissements de santé à un réseau «douleur» est facteur de dynamisme. Cette coopération, en rassemblant autour d’un thème identique des établissements de santé qu’ils soient publics ou privés, permet notamment la mutualisation des compétences et favorise les échanges d’informations et d’expériences.

Une approche globale centrée sur les besoins de la personne malade

La personne douloureuse est considérée dans sa globalité : dimensions physique, psychique et sociale. Sa prise en charge le plus souvent pluriprofessionnelle et multidisciplinaire, fait intervenir différents acteurs : médecins (généralistes et spécialistes) et professionnels paramédicaux qui doivent coopérer en équipe auprès de la personne malade pour mieux répondre à ses besoins.
La douleur est prise en charge à l’hôpital  puis relayée par la clinique, la ville.

Des collaborateurs paramédicaux:

Vous êtes dans le paramédical et le projet de la clinique vous intéresse. Vous voulez participer en tant que collaborateur pour la mise en place du projet. Puis par la suite en tant qu’intervenants

 

Partenariats:

Vous  êtes une commune et vous êtes aussi intéressés, car la santé de vos concitoyens vous tiens à coeur, vous pouvez rentrer dans le projet

Vous êtes des entreprises dans le médical ou pas, des mutuelles, des assurances… Vous pouvez aussi rentrer dans le projet

Conclusion:

Il est important que ce projet voit le jour, car nous ne pouvons plus tolérer que des patients douloureux chroniques se retrouvent seuls, livrés à eux-même et surtout sans aucune aide

Le but du projet est de vraiment aider ces patients-là tout en travaillant en coordination avec les médecins et autres professionnels de la santé.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

As you found this post useful...

Follow us on social media!

Pocket