Blog

Des applications de smartphone pourraient aider à décrocher des opiacés

Des applications de smartphone pourraient aider à décrocher des opiacés
Pocket

Last Updated on

Les opiacés sont bien connus des douloureux chroniques et pour en décrocher c’est très durs. es applications de smartphone pourraient les aider à décrocher des opiacés.

Les opiacés sont un vrai fléau au niveau mondial. Mais beaucoup de pays comme la France préfère minimiser le problème

Applications de smartphone :

Des firmes technologiques lancent des applications de traitement médical en ligne qui pourraient aider les douloureux chroniques à combattre la dépendance des opiacés qui ravagent le monde entier.

Ces traitements d’un nouveau genre, approuvés par la recherche médicale et disponible sur ordonnance, sont considérés comme un moyen possible d’accompagner — voire de remplacer dans certains cas — les médicaments pour traiter l’addiction et tout un éventail d’autres problèmes de santé physique ou mentale.

“La +thérapie numérique+, ce sont des traitements scientifiques validés fournis sous forme logicielle, ce qui peut les rendre plus accessibles et immédiats”, explique Yuri Maricich, de l’entreprise Pear Therapeutics, qui a reçu le feu vert réglementaire aux Etats-Unis pour des applications destinées à traiter les addictions, notamment les opiacés, problème majeur de santé publique aux Etats-Unis.

Passer par un smartphone permet aussi aux médecins de suivre de près le traitement suivi par le patient.

“C’est le même niveau d’exigence (que les médicaments) en terme d’élaboration. Nous avons réalisé des essais cliniques aléatoires pour nous assurer que cela donnait le résultat attendu et était sûr”, affirme aussi M. Maricich.

Aux Etats-Unis,  Pear a lancé avec le groupe pharmaceutique Sandoz (Novartis) lancé un programme de “thérapie comportementale” sur douze semaines pour traiter l’addiction aux opiacés, après le feu vert de la FDA, le régulateur américain des médicaments.

Elle accompagne la prescription d’un médicament, la buprénorphine.

Via l’app, l’équipe médicale peut suivre les progrès du patient, envoyer des rappels et des conseils. Le patient peut répondre à des questions, inscrire ce qu’il a consommé, faire état de sensation de manque etc…

L’idée de ces apps est de “reprogrammer” le cerveau une fois qu’il a été détraqué par les psychotropes, en “bouleversant la chaîne comportementale et en apprenant de nouvelles choses pour changer son style de vie et en finir avec les schémas d’auto-destruction”, explique Lisa Marsch,de l’université de (est), qui a dirigé les essais avec Pear et d’autres firmes de médecine “numérique”.

Selon ses promoteurs, 40% des patients qui se sont servis de la première version de l’application reSET de Pear, accompagnée d’un traitement traditionnel, sont parvenus à ne pas consommer d’alcool, de cocaïne, de marijuana ou autres substances pendant trois mois, comparés à 17,6% pour des patients traités sans l’application.

Pour Shawn Ryan, de l’université de Cincinnati (centre-est), professeur de médecine et spécialiste de l’addiction, ce genre de technologies permet en effet de mieux contrôler les progrès des patients mais aussi de traiter des patients situés dans des zones reculées.

“Dans beaucoup de régions des Etats-Unis, on manque de professionnels donc il n’y a pas d’alternative”, explique-t-il.

Source: sciencesetavenir

L’article: [pdf-embedder url=”https://econsi-formations.com/wp-content/uploads/2019/05/Des-applications-pour-décrocher-des-opi…pdf” title=”Des applications pour décrocher des opi..”]

Et en France?

Quand la France, va-t-elle prendre des mesures face au fléau des opiacés?

Il y a de plus en plus de drogués chez les douloureux chroniques, à cause des doses effarantes d’antalgiques qui leurs sont donnés. En France, le problème est minimisé, car on pense à tord que tout est sous contrôle. Ce qui est faux, se procurer des opiacés cela est facile avec Internet.  Le commerce des antalgiques est un commerce juteux, car après il faudra désintoxiquer les douloureux avec la méthadone et les laboratoires sont les grands gagnants, alors que pour les patients les bénéfices des traitements n’est pas vraiment génial.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

As you found this post useful...

Follow us on social media!

Pocket