Les conséquences du SDRC

Récurrence du syndrome douloureux régional complexe après administration d’adénosine

Pocket

Last Updated on

Voici une hypothèse: que l’adénosine pourrait participer à la réactivation du syndrome douloureux régional chronique ( SDRC ) par les voies inflammatoires et par les récepteurs A2R. Les modifications plastiques du cerveau liées au SDRC se chevauchent avec celles observées dans l’inflammation systémique et persistent même après la disparition des symptômes du SDRC . A savoir et à faire attention aux patients atteints de SDRC (je dis atteints car le SDRC ne guérit pas, il se met en sommeil). Plus j’apprends sur le SDRC et plus je me dis qu’en France, les patients atteints de ce syndrome ne sont pas respectés, et que les problème liés au syndrome sont vraiment & injustement très mal considérés

Adénosine et SDRC:

Article paru le 29 mai 2019

Ecrit par:1Département de médecine de la douleur, MD Anderson Cancer Center, Université du Texas, Houston, TX 77030, États-Unis.2Département de médecine d’urgence, Centre des sciences de la santé de l’Université du Texas à Houston, Houston, TX 77030, États-Unis.

Résumé:

Contexte: Les effets de l’adénosine dans la douleur chronique aiguë ne sont pas clairs. La littérature soutient à la fois le rôle pronociceptif / inflammatoire de A2aR / A2bR et l’antihyperalgésie / allodynie avec A1R / A3R. L’adénosine pourrait participer à la réactivation du syndrome douloureux régional chronique ( SDRC ) par les voies inflammatoires et par les récepteurs A2R. Les modifications plastiques du cerveauliées au SDRC se chevauchent avec celles observées dans l’inflammation systémique et persistent même après la disparition des symptômes du SDRC . Objectif: illustrer l’hypothèse selon laquelle l’adénosine par voie intraveineuse peut réactiver le SDRC en sommeil .Rapport de cas: Une personne dont le SDRC a été traité avec succèsdéveloppé tachycardie supraventriculaire, il a été traité avec de l’adénosine par voie intraveineuse. Peu de temps après une deuxième dose, il a développé une douleur intense au membre inférieur suite à une rechute du SDRC . Le traitement comprenait un bloc sympathique lombaire, une thérapie physique et des agents pharmacologiques. Conclusion: L’adénosine par voie intraveineuse peut réactiver le SDRC en sommeil . Son rôle pronociceptif potentiel dans le SDRC appelle de nouvelles études pour mieux élucider les mécanismes sous-jacents.

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

As you found this post useful...

Follow us on social media!

Pocket